J'avais oublié les centrales nucléaires

Publié le par Sébastien Martineau

Occupé à évoquer tout ce qui ne s'était pas passé en mon absence, j'ai oublié de parler d'une décision très contestée du gouvernement fédéral, qui veut prolonger la durée de vie des 17 centrales nucléaires en activité sur le territoire allemand. Et ce malgré l'opposition d'une grande partie des Allemands au recours à l'énergie nucléaire. Charlotte est une amie allemande. Elle m'a gentiment signalé mon oubli et comme j'ai un gros poil dans la main, je lui ai proposé d'écrire elle-même un petit post à ce sujet, ce qu'elle a fait promptement et en français !

Allemande, provenant du NRW, toujours ouverte aux opinions étrangères, c’est évident que je suis ce blog avec un intérêt spécial. [vous la trouvez pas déjà sympa, Charlotte?]

L’auteur décrit mon berceau avec un certain cynisme, il a la chance de pouvoir observer avec assez de distance les événements qui se passent dans ce Land. Et ses observations sont quand même assez détaillées, assez complètes, assez profondes – il ne lui échappe pas beaucoup.

Mais cette fois, il n’a pas bien regardé. Peut-être que c’est dû à ses vacances, pendant lesquelles il était longtemps absent du NRW, peut-être il s’est simplement trop passé et il n’était pas capable de tout voir. Mais je crains qu’il y ait une autre raison pour ne pas tout voir : l’auteur n’a pas voulu tout voir. Cette présomption m’a fait écrire que les Français aiment le nucléaire et l’auteur a protesté contre cette énonciation un peu trop générale, un peu trop superficielle, un peu trop facile. Par contre, il m’a invitée à écrire sur le sujet…

J’arrête alors de réfléchir sur l’opinion française en ce qui concerne le nucléaire et je commence à réfléchir sur ce que pensent les Allemands là-dessus. La coalition actuelle au pouvoir, conservative ou comment on veut l’appeler, a décidé de prolonger la durée de vie des centrales nucléaires en Allemagne, pour environ sept années. Pour moi personnellement, membre de Greenpeace, cliente du fournisseur d’énergie "Naturstrom", c’est clair que je ne suis pas d’accord avec cette politique. Mais je ne suis pas la seule et me demande généralement : pourquoi ou pour qui ont-ils décidé une telle prolongation ?

Déjà pendant la campagne électorale, il y a un an, il n’y avait pas de majorité dans la population allemande qui favoriserait une telle prolongation. Déjà pour cette raison je ne peux pas comprendre la politique qui devrait être faite pour les citoyens ou dans leur intérêt – et ne l’est pas du tout. Maintenant, on lit les pours et les contres partout dans les journaux, mais les préconisateurs de l’énergie nucléaire oublient toujours qu’il n’existe toujours pas un dépôt final de déchets nucléaires, que le procédé complet de captage d’énergie à partir de l’uranium n’est pas du tout « sans émissions » et que le prix paraît moins cher, parce que les trusts d’énergie nucléaire ne payent pas d’assurance.

Mais le scandale de cette décision politique n’est pas seulement caractérisé par le débat sur les pours et les contres. Il s’y ajoute le souhait de la coalition de ne pas intégrer le Bundesrat dans cette décision fondamentale et la question de comment recevoir une expertise qui justifie un tel pas.

Mais là, j’arrive au bord du trop-sérieux et je m’arrête. Question pourtant : que pensent les Français du nucléaire (allemand / français / ou que ce soit)… ? Je ne trouve pas de réponse à cette question, mais je crois que je peux dire : la majorité des Allemands ne soutient pas cette politique pro-nucléaire. A voir ce qui ressortira de tout cela. Une révolution ? J’ai mes doutes – pour cela, les Allemands sont et restent trop peu français.


Publié dans Invités

Commenter cet article

kiepenkerl 17/10/2010 18:23


bonjour Charlotte (et Sébastien),

merci pour ton billet.
Tu trouveras en fin de commentaire, un lien vers un doc radio sur le sujet réalisé en NRW par une française. Il a été diffusé début septembre, juste avant la décision du gouvernement allemand :
http://www.canalsud.net/spip.php?article562

si ça peut te donner une idée de ce que pense certains français, bonne écoute,

kiepenkerl.


Sébastien Martineau 18/10/2010 14:46



Bonjour,


J'ai transmis votre réponse à Charlotte. Et à propos du transport de déchets, je suis tombé ce matin sur cette carte de Greenpeace, où on peut bien voir le trajet du convoi.


http://www.greenpeace.fr/france-nucleaire/