Et si on soulevait le tapis du modèle allemand

Publié le par Sébastien Martineau

Un documentaire diffusé le week-end dernier dans Arte Reportage met le doigt là où ça fait mal : 12 millions d'Allemands qui vivent sous le seuil de pauvreté, des salaires indécents, des régions sinistrées par la crise et le chômage. Est-ce bien à cette Allemagne que veulent ressembler d'autres pays européens, à commencer par la France de Nicolas Sarkozy ?

Prenez donc quelques minutes pour regarder "Allemagne : les oubliés de la croissance".

Au passage, je trouve intéressant d'évoquer les récentes conclusions d'un rapport de l'Organisation internationale du travail (OIT). Les auteurs estiment que les bas salaires pratiqués en Allemagne sont en partie à l'origine de la crise dans la zone euro. Et là ils font notamment référence aux réformes du gouvernement Schröder, tout comme dans le reportage :

Dans un contexte de chômage élevé en Allemagne, les réformes Schröder ont eu pour effet de "réduire les revenus du bas de l'échelle (...), notamment dans les services où de nouveaux emplois, essentiellement à bas salaires, sont apparus". Mais dans le même temps, "peu de choses ont été faites pour améliorer la compétitivité par le biais d'une progression de la productivité".

Et pour expliquer l'effet sur le reste de l'Europe, l'OIT affirme : "Au niveau européen, cela a créé les conditions d'un marasme économique prolongé, car les autres pays membres voient de plus en plus une politique de déflation des salaires encore plus dure comme solution à leur manque de compétitivité."

La question qui se pose à moyen terme c'est : qui va acheter les produits allemands si les salaires de toute l'Europe sont en baisse ?

Publié dans Oh! de Bonn

Commenter cet article